Les mimosas, théâtre d'ombres... Musée Denys-Puech... Rodez

En réalité, cela paraît bien absurde de recouvrir d’un voile, un bâti, construit pour autre chose. Comme si je me devais de le cacher, de l’oublier. Comme si on considérait que le jour et la nuit, que les fenêtres et les portes, qu’entrer et sortir, n’avaient plus de sens. On ferme la boîte, on y est, dans un noir-noir, artificiel. On gomme d’un coup la matière même

retour